Rechercher
  • Marie-Aude P.

DLC O2/02/2017

J'ai eu 35 ans il y a exactement 11 jours. Autant dire que je suis à la limite d'âge. Je vous entends d'ici : « 35 ans c'est pas vieux ! » ou bien, « tu approches de la meilleure décennie de la vie ». Et je vous crois !

Non 35 ans c'est rien. Même quand on est célibataire sans enfant (les chats, ça compte ou pas?). Pas d'horloge interne, que dalle !


Quand on est gamin, on a qu'une hâte : être adulte. Le temps est long, l'adolescence surtout. Mes cours de français de première me semblaient durer une éternité.

Et puis quand on est adulte, le temps passe trop vite.


Si je regarde en arrière jusqu'à mes 18 ans (autrement dit : si je regarde sur la moitié de ma vie), je peux dire que j'ai vécu de belles choses et c'est sûr, je ne regrette rien (à part peut-être ce type qui m'a brisé le cœur, et encore...).

​​

Mes 17 dernières années se résument de petits sauts de puce en sauts de grenouille, d'une expérience à l'autre, bonne ou mauvaise, j'ai essayé de saisir les opportunités. Rien, ou si peu, n'est jamais vraiment planifié, j'ai toujours eu du mal à me projeter.

Revenons donc un peu en arrière, je vous démontre ma théorie :

Juin 2000, j'ai 18 ans, le bac en poche (de justesse mais quand même). A la rentrée, je devrais commencer des études, logique après un bac littéraire. Et pourtant en septembre, 8 jours avant la rentrée, je ne sais pas où je vais atterrir. Enfin, j'en ai une petite idée, je croise plus ou moins les doigts : je suis sur liste d'attente pour intégrer le BTS Assistant Secrétaire Trilingue de Rennes. Et le plan B.... y en a pas ! J'ai eu la place en BTS. Je ne sais pas comment les parents ont pu ne pas flipper... Bizarrement moi je n'étais pas inquiète.


Je suis diplômée en juin 2002. Et amoureuse, par dessus le marché. Six mois plus tard, janvier 2003, lui part à l'autre bout du monde pour un an, me laissant derrière lui. Deux mois passent, pas de boulot en vue, pas d'argent, chez les parents. Qu'à cela ne tienne, mon amoureux me manque (et ma mère me poussant un tout petit peu) je pars aussi ! J'ai juste de quoi acheter un billet d'avion aller-retour, après une demande faite à l'arrache, je fais partie des heureux 400 détenteurs d'un VVT (Visa Vacances Travail) pour la Nouvelle Zélande et zou ! Un an d'aventure, avec mon amoureux et Mathurin. Non mon amoureux ne s'appelait pas Mathurin, c'est le nom de notre van Mazda.


Exemple plus récent, octobre 2014, le cœur brisé par un idiot, je finis laborieusement une saison en tant qu'animatrice pour adultes dans un village vacances de la Presqu'île de Rhuys. Le cœur en miettes et le corps délesté de 5 bons kilos de larmes, ma décision était prise : je passerai l'hiver tranquille aux frais du contribuable à me remettre de mes émotions. Et Bim ! Une annonce de boulot incroyable me tombe dessus et me voilà embauchée à l'Auberge. Le 31 octobre je finis mon contrat d'animatrice, le 2 novembre, j'entame mon contrat d'hôtesse d'accueil.


Voilà, en gros la vie se résume à la prise de quelques décisions importantes. Ma vie en tout cas. Et je ne regrette rien.

Alors oui, pour cette nouvelle décision, je suis à la limite d'âge. Et j'ai rarement autant soupesé mes différentes options.

J'avais 21 ans quand je suis partie en Nouvelle Zélande pour un an et cela a été et restera l'expérience sans doute la plus importante de ma vie de jeune adulte.

J'aurai 36 ans quand je repartirai pour un voyage similaire, au Canada. Si je pars.

Voyage similaire mais circonstances et contexte différents.

J'ai eu 35 ans il y a exactement 11 jours et depuis 3 jours je cogite, les pour, les contre, les comment je m'organise ?

J'ai eu 35 ans il y a exactement 11 jours. Et il y a 3 jours j'ai reçu mon invitation à présenter une demande de PVT (Permis Vacances Travail) pour le Canada. Il me reste une semaine pour accepter l'invitation et composer mon dossier. Une fois ce dossier fait, sauf erreur de ma part, j'ai très peu chance de ne pas obtenir le permis.

Chaque année, environ 20000 personnes espèrent recevoir ce permis et seulement 7000 sont donnés. Autant dire que j'ai déjà eu de la chance d'être sélectionnée (hasard total bien sûr, depuis 2016, les invitations sont envoyées par tirage au sort). Je peux ne pas accepter l'invitation, auquel cas je retourne dans le bassin des inscrits et peut-être serai-je de nouveau tirée au sort ? Faut pas rêver ! Je peux aussi me réinscrire l'année prochaine, je peux déposer un dossier de demande de permis jusqu'à la veille de mes 36 ans. Mais aurai-je autant de chance l'année prochaine ?

Voilà, j'ai eu 35 ans il y a exactement 11 jours et il me reste une semaine pour prendre une décision qui va changer considérablement mon quotidien. A 35 ans et 18 jours il sera trop tard....


Alors, je pars ?

5 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now