Rechercher
  • Marie-Aude P.

Celle qui avait bu du café une fois de trop

Ou celle qui était restée enfermée dans le métro.... Enfin bref ! Celle qui pourrait écrire plusieurs chroniques pour VDM !

Attention, cher ami lecteur ! Ces histoires sont vraies à cent pour-cent. Et oui, elles sont toutes arrivées à la même personne. Par respect pour cette personne, nous n’utiliserons pas ici le prénom que sa chère maman lui a donné à sa naissance. Pour faciliter la lecture de ce récit, appelons-la simplement Emma.

Quelle était chouette, cette première soirée canadienne ! Quelle superbe ambiance ! Emma est arrivée à Montréal depuis 36h et cette ville lui plait déjà ! Les copains des copains sont sympas, chaleureux et accueillants. La bière aussi, un peu trop peut-être, d’ailleurs. Emma n’est pas vraiment remise du décalage horaire et la fatigue (et l’alcool, aussi) la rattrape. Il est bientôt une heure du matin et elle entend le canapé-lit de Marjolaine et Jonathan l’appeler et lui promettre une nuit pleine de rêves. « Hey, Jonathan, est-ce qu’il y a encore des métros à cette heure-ci ? Je crois qu’il est temps que je rentre » Jonathan connaît bien Montréal, il est là depuis plusieurs années, la ville n’a plus aucun secret pour lui, Emma sait qu’elle peut lui faire confiance. « Ouais, ouais, bien sûr » « Bon, ben j’y vais, alors » Bises, bises, salut de la main aux autres, Emma est partie. Houla, les jambes d’Emma sont lourdes ! Et il fait froid ce soir ! En plus il neige. Vivement la chaleur d’un bon lit. Heureusement, l’appartement n’est qu’à deux stations de métro, Emma aura rejoint Morphée très vite. Il y a vraiment beaucoup de lumière dans cette station de métro, c’est assez inconfortable ! Mais qu’est-ce qu’il fait, ce métro ?!? Le tableau d’affichage annonce 1 minutes depuis au moins 5 minutes ! Bon, Emma se rend à l’évidence, elle a dû rater le dernier métro. Tant pis, on n’est pas si loin a pied, finalement ! Mais, pourquoi les portes d’entrée sont fermées ??? C’est quoi ce m****** ? Noooon ! En plus Emma a besoin d’aller aux toilettes, satanée bière ! Un bus s’arrête devant la station, Emma frappe sur les portes vitrées des deux mains, les passagers la voient. Et la prennent en photo ! Quelle humiliation ! « J’ai appelé les vigiles, ils vont venir vous ouvrir » « Vous savez dans combien de temps ? » « Non, désolé... » « Merci ! » Le bus repart. Ça aurait pu être pire, Emma s’imaginait déjà passer la nuit dans la station à attendre l’ouverture pour le premier métro. Une vingtaine de minutes plus tard, comme promis par le chauffeur, les vigiles arrivent et délivre Emma de son cauchemar. Ah, elle est belle, cette première soirée canadienne ! « Vous êtes libres » « Ouais, ouais, merci, bonne soirée ! » La tête baissée, Emma s’enfuit sans demander son reste. L’histoire aurait pu s’arrêter là... C’était sans compter sur la bière canadienne et ses effets dévastateurs sur le sens de l’orientation. Emma a le sens de l’orientation, elle voit clairement la carte du quartier dans sa tête, elle sait qu’elle doit aller vers le nord...donc elle va vers le sud. Après un long détour à marcher sous la neige et par -25°C, Emma arrive enfin chez Marjolaine et Jonathan, qui sont arrivés avant elle. Le trajet normalement d’une demi-heure a pris plus du double. Le lendemain, piteuse, Emma n’avouera qu’une partie de l’histoire à son amie Marjolaine : « Ouais, je suis rentrée à pied, ça m’a pris un temps fou ! » « Ah, mince ! C’est vrai, je t’avais pas dit qu’il y avait des bus de nuit... » « ...... »




Voilà trois mois qu’Emma est à Montréal. C’est le week-end de Pâques, beaucoup de Montréalais quittent la ville à cette occasion. Chacun retourne dans sa famille, traditionnellement c’est le moment de se retrouver dans les cabanes à sucre familiales. Au Québec, le printemps rime avec fonte des neiges, mais aussi avec récolte de la sève qui servira à faire le si bon sirop d’érable au bout de plusieurs heures de cuisson. Emma, elle, va passer le week-end à Québec. Elle aurait préféré passer ce moment à la montagne ou à la campagne, mais quand on voyage seule, il est parfois compliqué de se loger ou de se déplacer pour pas cher. Alors ce sera la capitale, Québec ! Elle y est déjà passé il y a neuf ans, elle en a gardé un souvenir certain, celui de Matthew, le Terre-Neuvien, Montréalais d’adoption, rencontré à Halifax. Elle ne sait pas trop si c’est un bon souvenir... Après deux heures de route avec une covoitureuse québécoise sympathique, Emma retrouve les rues de Québec qu’elle a foulées quelques années plus tôt. Il fait beau, Emma se sent bien ! Ce café sera parfait pour le dîner* ! Hou ! Pour Emma ce sera Grilled Cheese à l’érable (c’est de saison) et gâteau à la carotte en dessert. Et comme boisson, voyons, pourquoi pas le Latte à l’érable qui l’a poussée à rentrer dans ce café au départ ? Emma a très faim, elle ne prend pas le temps de bien lire la carte. Latte à l’érable (c’est de saison !), adjugé ! Mmm, Grilled Cheese à l’érable, la belle promesse du subtil mélange sucré-salé, Emma s’en délecte à l’avance ! À aucun moment elle ne se doute de la déception qui va arriver... Voilà plusieurs semaines qu’Emma boit des latte presque tous les jours, c’est tellement bon ce mélange d’épices lactées. On lui sert son latte. Mais, attendez, Latte.... CAFÉ Latte ??? Mais non ! C’est un Chai Latte qu’Emma voulait ! Pas un café ! D’ailleurs, c’est bien connu, tout le monde le sait, Emma n’aime même pas le café. C’est bien simple, elle n’en a même jamais bu de sa vie. Mais pourquoi diable a-t-elle commandé ça ? Mais il est trop tard, Emma n’aime pas faire de vague, et de toute façon la faute est entièrement la sienne, elle a bel et bien commandé un café, il est trop tard pour faire marche arrière. Ce café, elle l’a payé, elle le boira jusqu’au bout, quitte à s’en rendre malade ! Mmmm, en fait, c’est pas si pire. Les premières gorgées passent assez bien. Et le Grilled Cheese à l’érable (avec ses noix de pecan, s’il vous plait) est délicieux ! Après réflexion, c’est non, Emma préfère vraiment le thé. Emma a eu les yeux plus gros que le ventre, elle n’arrivera jamais au bout de son gâteau à la carotte, qui est pourtant exquis ! Et pouah ! Vraiment, ce café est infect ! Emma est déçue. Mais on ne l’y reprendra plus ! Elle ne confondra plus jamais Latte et Chai Latte ! Et le week-end n’est pas terminé, le Chai Latte à l’érable, elle lui fera sa fête dès demain !

*le dîner québécois correspond au déjeuner français. Je ne m’aventurerais pas ici à chercher qui a tort ou raison. Mais qui (et quand) a inventé le PETIT déjeuner...? 

0 vue
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now