Rechercher
  • Marie-Aude P.

55 Saint-Laurent

Plus que quelques heures et la semaine sera finie : sept heures de travail entre préparation de commandes, accueil et vente en boutique, gestion du service à la clientèle sur le live chat, par courriel ou téléphone. De la cliente ravie de sa nouvelle robe qui lui permettra d'allaiter discrètement pendant le baptême du neveu, à celle qui pense que c'est scandaleux que les vêtements ne soient plus fabriqués au Québec. Qu'est-ce que je peux bien lui dire, honnêtement, à part que je comprends sa déception.

Heureusement, comme dans tous les métiers où on doit gérer une clientèle, finalement les mécontents, déçus et autres frustrés ne sont pas légion, tant s'en faut. Et puis souvent la bouille de bébé rattrape l'incivilité de la maman stressée. Oui, parce qu'en plus du service à la clientèle pour maman, je suis un peu baby-sitter. Qui d'autre pour s’occuper de Max pendant que maman tente de refaire sa garde-robe ? Et puis il est ben cute, le petit Max, avec ses grands yeux noirs et son sourire ravageur. Par contre il pèse son poids, le petit bout, je ne sens plus mon bras !

Enfin 16h ! Allez, il faut pas que je traîne, le bus ne m’attendra pas ! On éteint la clim, la lumière. Il faut pas que j’oublie de descendre la poubelle, aujourd’hui. C’est bon, l’alarme est en route, le verrou de la porte enclenché, go ! Aaaah ! J’ai oublié mon livre électronique ! Je vais avoir du mal à passer le week-end sans savoir ce qui arrive aux Miss Dashwood. Clé, alarme, poubelle, livre, poubelle, alarme, verrou. Cette fois c’est bon.

Wouah ! J’avais oublié qu’il faisait aussi chaud, aujourd’hui ! Un petit 35 avec 40 de ressenti, le voyage en bus va être infernal. J’arrive toujours à trouver une place assise, mais pas sur le rang du fond, sur le moteur, je me suis fait avoir une fois, pas deux ! Et toi, là, si tu pouvais faire un effort pour pas déborder de ton fauteuil et éviter de me toucher, il fait assez chaud comme ça, merci !

Plus qu’un petit arrêt sur la route avant la maison : ce soir c’est ravioli frais au pesto de chez Milano ! C’est quel arrêt, déjà ? Ah oui, Clark / Mozart. C’est fou, cette épicerie ! On se croirait vraiment en Europe, pour le coup, avec son ENORME étale de fromage, c’est un petit paradis. Bon, je suis pas prête à être vegan, moi… En sortant de là, je vais passer par Anatol pour racheter du thé, tiens.

C’est reparti pour la fournaise ! J’ai un peu de temps avant le prochain bus, je vais marcher jusqu’à l’arrêt suivant. Tiens, il est nouveau, ce portait de Sofia Lauren graphé. C’est beau. Il est fort, ce Stikki Peaches.

Qu’est-ce que je fais ? Je descends sur Saint-Viateur ou Fairmount ? Cette chaleur ne me donne vraiment pas envie de prolonger le trajet en bus, mais la perspective d’une petite glace chez Kem Coba va peut-être me donner du courage ?!? De toute façon, il faut aussi que je passe prendre du pain à la Boulangerie Guillaume, je vais pousser jusqu’à Laurier alors.

J’ai de la chance, il n’y a presque pas de file chez Kem Coba. Pourtant, la plupart du temps, ça s’étend facilement jusqu’au coin de la rue. Un cône deux boules chocolat / noix de coco plus tard, cette fois, direction maison sans interruption. Ça va aller vite, Du Parc / Fairmount c’est à seulement quelques rues d’ici.

Décidément, j’adore cette rue, Fairmount. Super touristique mais tellement chouette avec toutes ses petites boutiques et ses bancs multicolores ! Difficile de ne pas saliver entre la vue des glaces et les odeurs soit des bagels, soit des gnocchis à la sauce tomate de la Drogheria Fine un peu plus loin. Je crois que j’aime autant les bagels de Saint-Viateur, en fait.

Home Sweet Home! Ridou et Aourell ne sont pas encore rentrées, j’ai l’appartement pour moi !

Et demain, qu'est-ce qu'on fait, un petit tour au Mont Royal ou au Parc de la Visitation ? Je crois que je me déciderai plus tard, pour l'instant c'est l'heure d'une petite Blanche du Paradis...

12 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now